La messagerie électronique reste pour beaucoup d’entre nous un outil indispensable, autant à titre professionnel que privé. Énormément d’informations importantes peuvent y transiter, il est donc plutôt bien vu de se préoccuper un minimum de sa sécurité.

Les risques sont multiples, sans sombrer dans la paranoïa : piratage, perte de données par erreur, fermeture de compte… on n’est jamais trop prudent.

Voici donc une synthèse des quelques pratiques de bon sens qui me semblent indispensables pour sécuriser sa messagerie.

Cela ne garantira jamais tout, mais c’est un bon point de départ.

1. Un mot de passe assez solide

Première chose évidente mais indispensable, le choix du mot de passe qui doit être suffisamment complexe. Mais ça bien sûr, c’est valable pour n’importe quel service web. Et des mots de passe différents pour les services les plus importants bien sûr. Sans oublier de les modifier de temps en temps en bonus.

C’est lourd, mais c’est indispensable.

L’autre possibilité très intéressante est la mise en place des systèmes de connexion en deux étapes, lorsque c’est possible avec ton service de messagerie. C’est par exemple le cas pour Gmail, Yahoo, Outlook(d’ailleurs pour ces sites cela ne concerne pas uniquement la messagerie mais l’ensemble de leurs services).

Avec ceci, un code est envoyé par SMS une fois l’identifiant et le mot de passe renseigné à chaque connexion avec un nouvel appareil.

Là encore, cela rend le processus plus long et fastidieux, mais cela me semble indispensable.

Ces deux méthodes permettent de sécuriser sa messagerie d’un éventuel individu qui souhaite accéder à votre messagerie.

2. Hameçonnage

Le hameçonnage (ou phishing) est une technique qui commence à être connue, mais je suis parfois épaté par la « qualité » de certains mails usurpateurs.

Le concept est simple : on se fait passer pour un autre, le plus souvent une institution « sérieuse » (EDF, un FAI, une banque…), avec logo à en-tête, fausse adresse mail qui ressemble à une officielle, et faux liens dissimulés.

Notre Ministère de l’économie et des finances a même une page pour expliquer ça et donner quelques astuces pour s’en protéger.

En résumé :

– rester très méfiant, aucune institution ne demande d’informations importantes par email,
– toujours vérifier l’adresse de l’expéditeur, et s’assurer qu’il s’agit bien d’une adresse officielle,
– rester très prudent concernant les liens et les pièces jointes dans ce genre de mail douteux. Mais j’y viens ci-dessous.

3. Chiffrement des mails sensibles

Un moyen important de sécuriser sa messagerie. Est le chiffrement des mails sensibles.

Pour ajouter une couche de sécurité à vos échanges de mails, vous pouvez utiliser le chiffrement, qui consiste à faire en sorte que seul l’expéditeur et destinataire puissent lire les messages de l’un et de l’autre par un système de clés.

Pour mieux comprendre le fonctionnement du chiffrement : Chiffrer ses mails.

Cela ajoute quelques contraintes dans l’utilisation, mais il est indispensable d’utiliser cette méthode pour  des messages particulièrement importants.

En espérant qu’avec ces méthodes vous puissiez sécuriser au mieux votre messagerie et ne pas vous faire avoir par des mails frauduleux.